Quand il s’agit de construire sa maison, il faut évidemment choisir les bons matériaux. Et c’est encore plus important en ce qui concerne la brique. Agglomérée ou version rouge ? Chez Maisons Vesta, nous avons choisi la première. Pourquoi ? David Roche, l’un de nos conducteurs de travaux, va vous l’expliquer.

Entretien avec David Roche du 07 mars 2019 réalisé par un prestataire externe à MAISONS VESTA 

David Roche, Conducteur de travaux Gros-Oeuvre chez MAISONS VESTA 

David Roche, pour commencer, dites-nous en plus sur vous ?

Je suis conducteur de travaux, celui qu’on appelait avant contre-maître, sur les chantiers. J’assure le suivi des constructions, depuis l’organisation des travaux jusqu’au contrôle de la qualité du bâti, depuis trois ans, ce qui représente environ 270 réalisations. Et j’ai un avantage par rapport à d’autres confrères : je suis l’un des rares conducteurs de travaux, à avoir été maçon avant. Donc l’agglo comme la brique, je connais très bien. Nous sommes d’ailleurs l’un des derniers constructeurs à maçonner avec de la traditionnelle.

Pourquoi ?

Il y a plusieurs raisons. Il faut parler tout d’abord de l’impact écologique : l’agglo est composé à 70 % de matériaux recyclés. En plus, s’il vient à casser, nous pouvons le refaire.

Vous vous fournissez dans la région ?

Oui, les agglos sont fabriqués à Atton, Hagondange, Uckange… ce qui diminue les transports et donc la facture au niveau de la qualité de l’air. Cela nous permet également de faire marcher l’économie locale.

Le bénéfice écologique est-il aussi vrai pour la maison ?

Tout à fait. La maçonnerie en agglo exige la pose d’un isolant plus épais sur le mur, et à fortiori au niveau des appuis de fenêtre. Cela permet de limiter les ponts thermiques plus efficacement qu’en utilisant de la brique rouge à la base.

Est-ce un inconvénient en termes de fixation au mur ?

Bien au contraire ! Avec la brique rouge, il faut une cheville spéciale, ce qui oblige bien souvent à faire des allers-retours entre la maison et le magasin de bricolage. Avec l’agglo, vous pouvez utiliser une petite cheville standard, sans avoir peur que le support de maçonnerie n’explose.

Il doit bien y avoir des inconvénients ?

Oui, il faut reconnaître que l’agglo est plus contraignant, car le maçon doit utiliser du mortier pour le coller. Cela génère aussi plus de déchet sur le chantier. C’est un effort au départ, mais moins important qu’avec de la brique rouge, moins adaptable. En plus, celle-ci est plus chère, sans compter les différents accessoires nécessaires à sa pose.