La Réglementation Thermique 2012 et bientôt la Réglementation Environnementale 2020 nous amènent, depuis plusieurs années maintenant, à construire des maisons basse consommation dites BBC. Et bientôt à énergie positive, c’est-à-dire consommant moins que ce qu’elles produisent.

Ainsi, les techniques, le mode de chauffage et les matériaux sont-ils minutieusement étudiés afin de répondre à ces nouvelles exigences et construire des maisons économes et écolos.

1. Les nouvelles techniques appliquées à la construction de maisons basse consommation

Le souci environnemental a contribué à l’amélioration et la transformation des techniques dans la construction. Il est en effet nécessaire d’être en veille technologique constante. Les matériaux utilisés doivent être plus isolants, moins polluants, les modes de chauffage moins énergivores tout en ayant une performance accrue. Même l’organisation sur les chantiers est révisée, en incluant la notion de dépollution du site, pendant et après travaux.

2. Une grande performance d’isolation des matériaux

Les matériaux choisis doivent répondre à de nombreuses exigences. Ils doivent être robustes, absorber et restituer la chaleur au maximum et avoir un impact réduit sur l’environnement.

Les matières les plus fréquemment utilisées sont la brique isolante, le parpaing-béton, l’ossature bois et la brique classique.

Côté fenêtres, les grandes ouvertures sont privilégiées afin de faire entrer la chaleur du soleil. Elles jouent un rôle important dans l’isolation de votre maison et donc l’économie d’énergie.

Elles seront en PVC, bois ou aluminium, avec au minimum un double vitrage.

3. Un mode de chauffage avec un bilan carbone positif

Le chauffage plébiscité est sans aucun doute la chaudière gaz à condensation. Si le gaz n’est pas réputé pour son côté écologique, c’est en fait largement compensé par une consommation minimale.

La pompe à chaleur, le chauffage par le sol sont également une solution prisée. Quant à la géothermie, elle est de plus en plus fréquemment adoptée pour les maisons individuelles.

L’utilisation des chaudières bois dernière génération, associée une utilisation raisonnée, figure également sur la liste des options écolos envisageables.

4. Une construction autosuffisante

Selon la législation, votre maison doit produire au moins une source d’énergie afin de s’autosuffire. Vous pouvez envisager des panneaux solaires pour chauffer votre eau sanitaire et produire l’électricité nécessaire au fonctionnement de tous vos appareils. Vous aurez l’avantage d’avoir une demeure autonome. 

Ainsi, vous posséderez une maison conforme à la législation en vigueur. De plus, elle sera économe, tant en ce qui concerne l’énergie que votre porte-monnaie et son impact environnemental sera réduit.