La RE2020 – réglementation environnementale 2020 – entrera en vigueur le 1er janvier 2021. Ces nouvelles directives environnementales émanant du Gouvernement, vont faire la part belle à l’électricité, contrairement aux attentes de certains. Mais la véritable nouveauté consiste dans le fait que dès l’année prochaine, toute construction neuve devra être un BEPOS, c’est-à-dire un bâtiment à énergie positive. Explication.

Quel objectif vise la RT 2020 ?

Alors que la RT2012 (réglementation thermique 2012) encourageait l’utilisation du gaz, les autorités ont donc décidé avec cette nouvelle réglementation, d’un retour vers l’énergie électrique d’origine nucléaire ou renouvelable, afin de réduire l’utilisation des énergies fossiles.

Au travers de cette réglementation, le Gouvernement vise à atteindre trois principaux objectifs, avec en ligne de mire la stratégie nationale bas carbone 2025.

Les trois axes retenus sont :

–          Diminuer l’empreinte carbone des bâtiments.

–          Améliorer leur performance énergétique.

–          Garantir la fraîcheur pendant les étés caniculaires.

Première conséquence, le coefficient d’énergie primaire (CEP), autrement dit le ratio consommation/m² annuel, a été revu à la baisse, passant de 2,58 à 2,30.

Et le contenu carbone du chauffage électrique passe à 79g/kWh.

Votre maison ne devra plus être énergivore du tout.

Qu’est-ce qui va changer par rapport à la RT2012 ?

La règlement thermique 2012 encourage l’utilisation du gaz dans les bâtiments, dans le but de réduire la consommation énergétique.

Ce qui change avec la nouvelle réglementation, c’est d’une part la prise en compte de la dimension carbone et d’autre part celle du confort d’été.

Mais plus important encore, c’est que pour atteindre ces objectifs, les nouvelles constructions ne devront plus seulement être conformes à une réglementation thermique, mais répondre à l’impératif d’énergie positive. Dit clairement, cela signifie que votre maison devra produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme.

C’est pourquoi, si vous envisagez de construire votre maison neuve après le 1er janvier 2021, vous devez anticiper votre consommation d’énergie, qui devra avoir pour origine au moins une énergie renouvelable. Cela pourra être en vous équipant de capteurs solaires thermiques, de panneaux photovoltaïques ou d’une source de chauffage au bois, poêle ou chaudière. Lorsque c’est possible, cela peut également être le raccordement à un réseau thermique collectif, alimenté au moins pour moitié par une source d’énergie renouvelable.

Quelle incidence pour le particulier souhaitant faire construire ?

Il va sans dire que cela représentera un surcoût. Néanmoins, vous serez gagnant sur le long terme, par les économies que vous réaliserez en adoptant de nouvelles attitudes écoresponsables. De plus, certaines aides financières pourront vous être accordées.

La RE2020 pose le consommateur au centre du dispositif, car celui-ci devra adopter une nouvelle approche et réduire sa consommation au maximum.

Pour ce faire, il pourra notamment limiter la consommation de ses appareils électroménager, installer des minuteurs. Opter pour des volets et des éclairages automatisés lorsque c’est possible. Poser une isolation thermique renforcée et des fenêtres de qualité optimisée. Favoriser la captation passive de l’énergie solaire également.

Il en résultera une grande satisfaction et le sentiment d’œuvrer efficacement, à son niveau individuel, à la sauvegarde de la planète et à la lutte contre le réchauffement climatique