L’étape de la création de votre jardin est l’étape qui suit la fin des travaux de votre maison !

Le recours à un paysagiste professionnel vient souvent après l’étape de la construction de votre maison, car c’est habituellement là que votre jardin est le plus à déplorer. Pourquoi ? Un professionnel est plus amène de vous prodiguer des astuces pour mieux aménager votre terrain, mieux vous conseiller sur les plantes et végétaux à intégrer dans votre espace extérieur de sorte à en faire un lieu de vie qui sera aussi votre petit paradis !

A quel moment faut-il appeler un paysagiste ?

Si possible, pensez à en appeler un dès que vous avez votre terrain. Le paysagiste pourra alors plus facilement vous orienter sur le meilleur endroit où implanter votre future habitation et garder ainsi uniquement les aspects les plus esthétiques dans votre propriété. Il pourra par ailleurs planifier son intervention en fonction de la fin prévue des travaux de construction, ce qui est important car il ne pourra pas planter ou niveler en hiver par exemple…et au printemps il est souvent très occupé.

Pensez à anticiper la situation…

Créer son jardin c’est aussi savoir l’anticiper, en prenant soin de le réaliser au même moment que vos travaux d’habitation. La raison ? Le rembourrage du terrain ainsi que la mise en place des nécessaires à l’électricité (éclairage extérieur, prise de courant pour robot tondeuse,…) se feront simultanément, vous évitant ainsi d’avoir à refaire deux fois les travaux. Idem, si vous prévoyez une citerne de récupération d’eau de pluie pour alimenter vos WC.

 

Pensez aussi à l’état des lieux…

Il faut savoir que le premier rendez-vous avec un paysagiste sur votre terrain est toujours « gratuit ». C’est important pour être sur la même longueur d’onde pour les futurs travaux. C’est également à ce moment qu’il devra vous expliquer en détail son mode opératoire. A la suite de cet entretien, sera érigé un devis qui dépendra d’une pléthore de critères, pour ne citer que la prise en compte des éléments disponibles sur votre terrain, le niveau de difficulté des travaux à réaliser qui se fera en fonction de l’emplacement de votre terrain, les végétaux déjà présents…

 

Tenir compte des difficultés

Il s’agira de passer en revue les difficultés d’ordres :

  • Environnementales : tout ce qui a attrait au sol, au climat…
  • Réglementaires : tenez compte des contraintes liées aux règlementations de lotissement, au PLU…
  • Budgétaires : le prix des espèces végétales sera variable en fonction de vos choix et possibilités.

 

La mise en place du projet

A la suite de ces étapes, le paysagiste prendra soin de vous proposer une ébauche de ce à quoi devrait ressembler votre terrain une fois le projet terminé, à savoir les zones potagères, la partie gazon, celle de la terrasse. Si la proposition vous convient, vous pouvez lui donner le feu vert. En fonction de vos possibilités, il ne vous restera plus qu’à peaufiner les détails concernant le choix des plantes, des matériaux à privilégier, etc.

La partie budgétaire

Le tarif d’un paysagiste peut se faire de deux manières différentes : soit via le mode forfaitaire soit selon un taux horaire (dont le nombre d’heures sera défini par la suite). Si vous optez pour le second choix, il faudra compter entre 20 et 35 euros de l’heure. Si vous préférez le budget forfaitaire, comptez entre 3000 et 10000 euros par 500 m2 de surface à aménager, en fonction du travail à effectuer et du type d’arbre et de massifs voulus.

 

Notre avis :

La partie extérieure d’une maison est sans aucun doute ce qui nous fait réver et ce dont nous profitons au maximum dès qu’il fait beau. Un beau jardin signifie également une prise de valeur de la maison, ce qui est loin d’être négligeable à la revente. Aussi, nous ne pouvons que vous recommander de passer par un professionnel pour sa mise en place. Lui seul pourra vous conseiller sur les bonnes essences et espèces à planter, sur les emplacements des arbres et espèces en fonction des dénivelés et de l’exposition. Il pourra aussi vous conseiller sur le type de jardin à créer selon votre implication future ( tonte, arrosage) en privilégiant par exemples des massifs avec peu d ‘entretien.

En bref, un investissement indispensable !