Vous souhaitez agrandir votre maison et gagner quelques mètres carrés. Vous avez réfléchi au résultat que vous voudriez obtenir. Mais pour que l’opération soit réussie, quelques pièges sont à éviter. On vous explique tout.

Bien définir votre projet d’agrandissement

Faire agrandir sa maison, les pièges à éviter

Avant de vous lancer dans les travaux, vous devez bien définir ce que vous souhaitez réaliser. En fonction du type d’agrandissement que vous visez, les démarches à effectuer diffèrent. Vous devez également garder à l’esprit qu’un projet d’agrandissement se fait sur la base de l’existant. Il faut que l’extension soit en harmonie avec votre maison. La démarche d’agrandissement la moins onéreuse et la plus simple consiste à aménager les combles. L’extension à proprement parler est beaucoup plus coûteuse ( nécessite une dalle béton,…) mais permet parfois de transformer votre maison et de lui donner une nouvelle image. Elle permet aussi parfois de moderniser une maison.

Bon à savoir

Pour vous accompagner dans votre choix, vous pouvez faire appel à un architecte ou un professionnel de la construction pour vous donner des idées sur ce que vous pourriez réaliser comme travaux d’extension. Les constructeurs de maisons individuelles peuvent également proposer des extensions de maison.

Bien définir le budget

Faire agrandir sa maison, les pièges à éviterLes travaux d’agrandissement peuvent être coûteux. Pour bien s’y préparer, vous devez les évaluer au mieux. Il existe pour cela des barèmes qui affichent des prix moyens au m2 en fonction de la nature des travaux : extension, aménagement de combles, surélévation de maison, installation de véranda, ou autre.

Mais pour plus de précisions, vous devez demander des devis aux constructeurs spécialisés. Vous pourrez dès lors, si vous n’avez pas les sommes nécessaires, solliciter un crédit. Si le montant des travaux est inférieur à 75 000€, ce sont les taux du crédit à la consommation qui sont appliqués. Cependant, si le montant des travaux d’agrandissement dépasse 75 000€, ce sont les taux d’intérêts immobiliers qui s’appliquent à votre crédit. Et c’est plus avantageux puisque les taux d’intérêts immobiliers sont habituellement inférieurs à ceux du crédit conso. D’autant plus que les conditions de crédit immobilier n’ont jamais été aussi favorables. 1,30% sur 20 ans en moyenne !

Les taux d’intérêts immobiliers connaissent une chute exceptionnelle qui va durer quelques temps. Vous pouvez même espérer emprunter jusqu’à 0,93% sur la même durée si vous présentez un bon dossier à la banque. Les devis en poche, vous pouvez alors vous rapprocher des organismes de crédit pour obtenir une simulation de crédit immobilier et avoir une idée des conditions de crédit auxquelles vous pouvez prétendre.

Ne pas négliger les démarches administratives

Faire agrandir sa maison, les pièges à éviterAvant de lancer les travaux d’agrandissement de votre maison, vous devez d’abord les déclarer. Selon le cas, deux types de démarches doivent être effectuées.
– La déclaration préalable de travaux. Si votre logement se situe dans une zone régie par un plan local d’urbanisme (PLU), vous devez déposer une déclaration préalable de travaux pour les extensions et les agrandissements en bois compris entre 5 et 40m2. Hors zone PLU, cette limite tombe à 20m2.
– La demande de permis de construire. Pour les projets d’agrandissement en bois ou en briques supérieurs à 40m2, vous devez obligatoirement déposer une demande de permis de construire.

Bon à savoir
Si les travaux d’agrandissement portent l’emprise totale à plus de 150m2, vous devez obtenir un permis de construire et faire appel à un architecte pour conduire les travaux, même si votre agrandissement ne fait que 15m2.