Différentes procédures sont envisageables afin d’isoler le vide sanitaire, par la face supérieure ou la face inférieure. Plusieurs plaques isolantes pour le sol existent, présentant de bonnes performances mécaniques, comme la mousse expansée, cellulosique ou polyuréthane. En revanche, la laine de verre comme isolant pour un vide sanitaire n’est pas recommandée. Essentiellement parce qu’elle ne présente pas de résistance à l’eau.

Choisir un isolant performant pour un vide sanitaire, une étape primordiale


Mal isoler le vide sanitaire a pour conséquence de favoriser la condensation et une remontée d’humidité. Il en résultera d’éventuels dégâts sanitaires et dans tous les cas des moisissures, des fissures, et un habitat difficile à chauffer.
Une isolation correcte du vide sanitaire est donc absolument indispensable. La mission de l’isolant, comme une plaque isolante sera de stopper l’humidité, assurer l’étanchéité du bâtiment concerné et garantir une bonne circulation de l’air par les bouches d’aération. Son rôle sera également de sécuriser contre les glissements de terrain. Une isolation performante permettra des économies de chauffage significatives.

Isolation des sols pour vides sanitaires, plusieurs méthodes possibles

Pour rappel, les travaux d’isolation peuvent faire l’objet d’une aide de l’État dans le cadre de l’opération Coup de pouce isolation quelle que soit la formule adoptée.
La laine de verre, comme vu plus haut, n’est pas recommandée pour un milieu humide tel que l’est un vide sanitaire. Elle va s’imbiber d’eau moisir et produire des odeurs. Elle est également exposée à l’attaque d’animaux nuisibles.
D’autres matières sont à privilégier pour l’isolation du vide sanitaire.
– Les plaques en polystyrène expansé ou extrudé.
– Les plaques cellulosiques,
– Les plaques de mousse polyuréthane.
Pour être efficace, l’isolation devra être d’une épaisseur comprise entre 6 et 10 cm.

Isoler un vide sanitaire à l’aide de plaques en polystyrène expansé, ou extrudé

Le panneau d’isolation pour le sol en polystyrène est d’un prix raisonnable et aisé à poser. Expansé ou extrudé, le polystyrène revêt plusieurs avantages, outre sa résistance à l’eau. Il dispose de propriétés d’étanchéité performantes et a donc une excellente résistance thermique et supporte le froid. Les panneaux seront placés sous dalle ou chape flottante. Si le vide sanitaire n’est pas accessible, la pose s’effectuera sous le plancher ou sur la dalle préalablement nettoyée. L’épaisseur conseillée est de 80mm.

Isoler un vide sanitaire avec des plaques cellulosiques

Les plaques de plâtre cellulosique permettent de réaliser une chape sèche. Le gypse est mélangé à des fibres de cellulose pour améliorer les qualités hydrofuges du plâtre, qui absorberait l’humidité par capillarité sans cela. L’avantage de ces plaques isolantes pour les sols tient dans le fait qu’elles sont aisées à fixer.

Isoler le vide sanitaire par les sols avec des plaques de mousse polyuréthane


Panneau isolant rigide pour pose sous chape, il est constitué d’une mousse de polyuréthane revêtue sur les deux faces d’un parement multicouche étanche à la vapeur d’eau. La plaque de mousse polyuréthane est adaptée au chauffage par le sol et s’adapte à tout type de chape qu’elle soit traditionnelle, fluide ou flottante.