Interdiction d’accès au chantier !

Malgré le fait d’être le propriétaire du terrain,  vous ne pouvez pas en aucun cas pénétrer dans le chantier pendant la construction de votre maison sauf si c’est indiqué dans le contrat.

Le constructeur est le garant des travaux, c’est pourquoi il peut interdire l’accès  au chantier même pour le propriétaire. C’est surtout pour cause de sécurité.

Visites obligatoires

Quand le jour des appels de fonds est proche, c’est tout à fait logique  que vous devez être mis  au courant de l’avancement des travaux et de procéder en même temps une vérification. Ainsi, donc votre conducteur de travaux doit organiser pour vous, en vous appelant pour vous donner un rendez-vous, une visite de chantier avant chaque appel de fonds.

Visites annexes

Les visites supplémentaires sont normalement autorisées, il suffit de les demander à votre constructeur. Vous en avez besoin quand vous avez fait recours à un paysagiste ou à un spécialiste de la cuisine ou fait la visite pour un membre de votre famille. Vous n’avez qu’à envoyer à votre constructeur ou au responsable des travaux, une demande de réunion de chantier. Le CCMI contient souvent un calendrier de visite basé sur le nombre initial d’appels de fonds.

Clés de pré-livraison

Quand l’achèvement des travaux est à la charge du propriétaire comme la cuisine, le revêtement du sol, la peinture, etc., il demande souvent la livraison des clés de la maison avant que les travaux soient terminés. Le constructeur n’est pas obligé de les donner, on ne le conseille pas de le faire, car il est responsable si des problèmes apparaissent sur le chantier. Ce n’est pas facile de mesurer la responsabilité de chaque partie en cas de dommage : une fissure d’une vitre, impact sur  cloison, par exemple.

Un constructeur sérieux vous interdit normalement l’accès sans raison valable au chantier. Certains constructeurs malintentionnés vous appâtent, en vous disant que vous pouvez avoir la clef quand vous la voulez, pour avoir le marché.

Leave a Reply