Réception de votre maison neuve, comment ça se passe ?

Votre maison est enfin terminée, vous n’avez qu’une hâte, vous y installer. Reste une dernière étape à franchir, la réception des travaux et la signature du procès-verbal. C’est à ce moment-là que prendront effet les garanties liées à l’habitation. Sur les lieux, vous rencontrerez votre constructeur ou son représentant et vérifierez la conformité et l’absence de désordres. Que vous émettiez des réserves ou non, les clés vous seront malgré tout remises ce jour-là. Détails de la démarche.

 

La réception de votre maison neuve, une revue complète

 

Lors de cette visite, munissez-vous d’un équipement tout-terrain et de votre lampe de poche ! Vous allez explorer tous les recoins de la maison afin de vérifier qu’elle ne comporte ni malfaçons ni non-conformité. À cette occasion, vous devrez vérifier certains ponts.

Intérieur de l’habitation :

  •         L’aspect général,
  •         Les joints, raccords,
  •         Les mécanismes des portes et fenêtres,
  •         Les revêtements de sol, des murs,
  •         Les plomberies,
  •         Les fissures,
  •         L’isolation des combles et du sous-sol.

Testez tous les équipements, les appareils électriques, les prises, la ventilation, le système de chauffage.

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, demander le dossier technique, avec les notices techniques et d’utilisation des équipements, les plans électriques et les garanties.

Extérieur de la demeure :

  •         L’état général des façades,
  •         Les fissures,
  •         La conformité des enduits par rapport à la commande,
  •         La zinguerie,
  •         L’état du chantier : recyclage, propreté, remise en état des lieux.

 

La signature du procès-verbal de réception

 

Lorsque vous aurez fait un tour complet de la construction et pris éventuellement des photos viendra la signature du procès-verbal. Trois solutions s’offrent à vous :

1)      Vous n’avez aucune réserve à formuler et signez le PV, déclenchant de ce fait le paiement du solde de votre maison.

2)      Vous considérez les travaux inachevés. Vous refusez de signer le PV et reportez à l’amiable celui-ci à une date ultérieure, le temps que le constructeur achève les travaux. En cas de désaccord, vous devrez saisir le juge des référés.

3)      Vous constatez un défaut de fabrication, de mise en œuvre, ou une non-conformité et souhaitez formuler une réserve. Vous la mentionnez sur le procès-verbal le plus précisément possible. Après concertation avec votre interlocuteur, notez le délai de remise en état sur le procès-verbal. La partie du prix restant à payer peut alors être consignée..

Après la signature du PV, sachez que vous avez une réserve d’un mois pour notifier au constructeur un dysfonctionnement sur les équipements suivants : robinetterie, volets roulants, prises électriques, ventilation. A noter que ces équipements font l’objet d’une garantie biennale, c’est à dire de deux ans après la livraison de la maison.

 

publicité

Choix de la rédaction

publicité

Autres actualités

Faire construire son habitat : les obligations légales

L’habitat est un besoin physiologique pour tout être humain. Il prend encore plus de sens quand ce dernier dispose de sa propre concession. En...

Maison neuve : comment choisir son assurance habitation ?

Vous avez un projet de construction sur le point de se réaliser. Vous êtes informés du fait qu’il ne faut pas attendre d’emménager dans...

Diagnostiqueur immobilier, un métier en plein essor !

Toute transaction immobilière doit se plier à des normes et des obligations. Et celles-ci sont en constante évolution. C’est le diagnostiqueur immobilier qui a...

Acheter un appartement en VEFA, une solution pratique

Il est possible d’acheter un bien immobilier inachevé. Il peut même être acquis sur plan. C’est ce qu’on appelle la VEFA, c’est-à-dire la vente...