Nous vous avons déjà amplement décortiqué les différents pièges qui peuvent surgir dans votre projet de construction, mais nous avons voulu les résumer dans cet article afin de vous expliquer comment les éviter. Parfois, un bon prix peut cacher de véritables galères. Alors gare aux pièges !

Les pièges liés au terrain

fondations

Bien qu’il soit toujours séduisant d’acheter un terrain qui vous semble être une bonne affaire, avant de prendre une décision, vous devez prendre connaissance de l’accessibilité de celui-ci ainsi que de l’étude géotechnique qui le concerne. Sachez que ce sont deux facteurs majeurs qui peuvent entraver votre projet et transformer votre plus grand rêve en aventure cauchemardesque. 

Accessibilité du terrain

Souvent évoquée en matière de « viabilité », l’accessibilité de votre terrain englobe les coûts liés aux travaux d’aménagement pour raccorder votre terrain aux différents réseaux tels que l’électricité, l’eau, le gaz ou le téléphone. Il s’agit également des frais nécessaires pour le rendre constructible et accessible par un chemin. 

De façon générale, ces travaux vont générer des frais supplémentaires qui peuvent s’élever à plus de 10 000 euros. En effet, si votre terrain se trouve assez loin de ces réseaux, les coûts de raccordement seront certainement plus élevés. Si le terrain est peu accessible ( lot arrière) empéchant par exemple le passage de camions de livraisons ou d’engins de chantiers, le constructeur devra vous facturer un surcoût qui peut être très conséquent.

Nature du sol

Etude de sol

Une étude de sol est obligatoire avant d’acheter un terrain. Et si l’étude du sol présente un réel danger pour votre construction, vous allez devoir adapter les travaux en conséquence. Le contraire pourrait vous créer un problème de glissement, d’affaissement ou de fissure plus tard.

L’étude du sol avant construction est une composante de la géotechnique. Elle a pour objet d’étudier la nature du terrain afin de pouvoir choisir le système de fondation adaptée. C’est un élément de sécurité indispensable à connaître avant de construire ou agrandir votre maison.  Les fondations jouent un rôle primordial dans l’ensemble du budget d’une construction et leur cout peut être très élevé si votre terrain a été remblayé, qu’il y a de l’eau ou qu’il s’agit d’argile ou de roche.

Le mieux est de confier ces études à un professionnel du métier et de bien considérer ces facteurs avant de conclure votre achat. Autrement, nous vous conseillons d’opter pour les terrains en lotissement qui sont déjà viabilisés et présentent l’avantage de disposer d’une étude géotechnique précise et détaillée. 

Prix et arnaque construction

Prix bidons et construction

On pourrait croire que c’est de l’histoire ancienne mais pourtant cela existe encore. Le vendeur de tapis ou de canapés qui vous propose une offre INCROYABLE à saisir de suite sinon ce sera trop tard. Ou encore une offre promotionnelle exceptionnelle (10m2 offerts, une cuisine ou même une voiture) lors de salons/foires ou juste pour vos beaux yeux…

Sachez que tout cela n’est que du vent. Certains constructeurs gonflent ainsi leur prix pour ensuite proposer une réduction qui ne vous fera finalement rien gagner…Et il est impossible de le prouver puisque la maison n’est pas un produit fini.

Notre conseil est de choisir un constructeur sérieux vous fera un devis en fonction des marchés de sous traitance qu’il pourra passer, du coût d’achat des matériaux et en ajoutant la marge lui permettant de payer conducteur de travaux, commercial, SAV, locaux,…, et taxes. Certains constructeurs comme Babeau Seguin n’hésitent d’ailleurs pas à afficher le prix de leur maison sur leur sites et leurs commerciaux sont équipés d’un logiciel de chiffrage instantané permettant de vous donner en temps réel le prix de votre projet. De quoi réduire fortement le risque de promotion bidon !

Les garanties des constructeurs

quelles garanties pour construire sa maison

Les garanties offertes par un constructeur sont primordiales. ET il ne faut pas vous contenter d’un discours commerciale. Exigez avant toute signature d’avoir une copie de l’attestation de garantie de livraison de la part d’un garant français. Appelez ce garant pour vérifier que cette attestation est une vraie ( et oui, certains constructeurs en difficulté comme demeures de france ont pu les falsifier). Demandez aussi si le constructeur n’est pas en échelle de paiement ralenti (il vous encaisse moins vite qu’un constructeur en bonne santé en raison des exigences du garant) ou que le nombre de chantier qu’il peut ouvrir n’est pas trop limité par rapport à son volume d’activité. Un commercial qui vous indique que la société vend 100 maisons par an alors que la société ne peut avoir que 30 chantiers ouverts = mauvais signe.

Vérifiez également l’attestation décennale fournie avant toute signature. Il faut qu’elle émane d’un assureur français. Et concernant la dommage ouvrage, ne faites jamais un chèque au nom du constructeur. Le chèque doit être au nom de l’assureur.

Nous insistons fortement sur ces garanties car elles sont très importantes. EN moins d’un an nous avons vu de gros acteurs être liquidées ou en redressement judiciaire ( maisons Lelievre, villas et demeures de France, maisonneuve,…) . Sachant qu’elles changent d’un partenaire à un autre, un architecte pourra vous fournir une garantie responsabilité civile tandis qu’un constructeur offrira une assurance beaucoup plus complète, comme la garantie de parfait achèvement, de remboursement de l’acompte, de la livraison aux coûts et délais convenus, de paiement des sous-traitants ainsi que de la garantie biennale et décennale.